Formations de perfectionnement en Médecine Traditionnelle Chinoise

Pharmacopée chinoise


Fang Ji Xue,
étude des presciptions 
de pharmacopée chinoise



La pharmacopée chinoise consiste à administrer des mélanges de produits naturels (plantes, minéraux et certains produits animaux) en vue de réguler le potentiel et  les fonctions énergétiques des différents organes, tissus et substances du corps. La forme traditionnelle la plus répandue est celle de la décoction, mais de nombreuses autres formes en permettent aujourd'hui une prise plus aisée : pilules, gélules, poudre concentrée, préparation liquide, etc. Elle utilise les notions de saveur, de nature et de tropisme tout comme la diététique et fonctionne en fait de manière analogue. D'ailleurs, en Chine, les produits de pharmacopée sont assimilés à des aliments, ce qui est conforme à la notion occidentale d'« alicament » (aliment faisant office de médicament). 



Préparation d'une prescription 
de pharmacopée dans une pharmacie chinoise


Elle vise bien sûr au bien-être en améliorant la santé, l'immunité et la vitalité sur tous les plans. Tout comme l'acupuncture, la pharmacopée chinoise agit selon la logique du Yin/Yang et des Cinq Eléments; elle est aussi capable de stimuler la circulation de l'énergie vitale (Qi) le long des méridiens. Toutefois, elle est beaucoup plus performante lorsqu'il s'agit de refaire le plein d'énergie des Organes et Entrailles (Zang Fu), qui sont comme la « banque centrale » de notre système énergétique.  Capable donc de nourrir en profondeur les organes et tissus et de stimuler puissamment les différents fonctions physiologiques, pharmacopée chinoise est la technique la plus puissante qui soit pour augmenter le potentiel énergétique du corps, c'est à dire « refaire le plein » d'énergie, aider le corps à se régénérer lorsque les réserves ont été trop épuisées (ce qu'on appelle « burn-out » en Occident) et retrouver une pleine santé (et non seulement une pseudo-santé définie par l'absence de maladie).    

Mais au-delà du bien-être et de la pleine santé, elle permet également de traiter de nombreuses affections, des plus bénignes aux plus graves. Tandis que les Occidentaux connaissent surtout l'acupuncture, c'est pourtant la pharmacopée chinoise qui, dans les hôpitaux chinois, est aujourd'hui le principal outil thérapeutique de la médecine traditionnelle chinoise. C'est elle qui est utilisée pour traiter les pathologies les plus lourdes et dans les hôpitaux chinois, elle est d'ailleurs associée à la médecine occidentale et structurée selon la même logique de spécialités cliniques : médecine générale, cardiologie, pneumologie, gastrologie, hépatologie, néphrologie, gynécologie, andrologie, pédiatrie, gérontologie, angiologie, rhumatologie, neurologie, oncologie, etc.   

D'ailleurs, du fait même qu'elle est capable de régénérer ce qui a été épuisé, elle est d'une aide précieuse dans le traitement de maladies chroniques dites dégénératives et de beaucoup de pathologies auto-immunes : polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, sclérose en plaques, fibromyalgie, lupus systémique, etc. Pour se faire une idée des maladies que l'on peut traiter grâce à la pharmacopée chinoise, même pour les non-initiés, on pourra aller voir dans la catégorie «Pharmacopée» de la rubrique «Articles » de ce site.   

La particularité - et l'avantage - de la pharmacopée chinoise est que la prescription de ces mélanges de plantes obéit à une logique rigoureuse fondée sur un diagnostic énergétique précis. En effet, ce qui est bon pour l'un n'est pas forcément bon pour l'autre; un produit de pharmacopée peut faire beaucoup de bien à une personne pour un problème donné et être inefficace, voire contre-performant pour une autre personne ayant pourtant le même problème. 


La prise de pouls est un aspect important 
dans le diagnostoc énertétique chinois
...même dans les hôpitaux modernes!


Par exemple, récemment, la fameuse baie de Gou Ji est devenue très à la mode, comme si on venait de découvrir ses qualités lors qu'elle Chine, ces qualités sont connues depuis des millénaires ! Mais ce qu'on sait aussi en Chine, c'est à quels types de problèmes convient cette baie de Gou Ji (qui devrait d'ailleurs s'écrire Gou Qi, car Gou Ji est encore un autre produit de pharmacopée chinosie !) et aussi à quels type de problèmes elle ne convient pas; ce n'est pas sous prétexte que c'est un excellent anti-oxydant qu'elle va rendre tout le monde, beau, intelligent et immortel ! Il faut donc faire très attention aux effets de mode qui obéissent essentiellement à un principe commercial et éviter l'auto-médication. Une pharmacopée chinoise ne peut être prescrite que par un thérapeute dûment formé dans ce domaine. Toutefois, cela n'a rien à voir avec le fait d'être médecin car la logique de la médecine traditionnelle chinoise est tout à fait différente de celle de la médecine occidentale.     

Contrairement à une prescription de pharmacopée occidentale, une prescription de pharmacopée chinoise n'est pas simplement un mélange de plantes destiné à traiter une maladie, quel que soit la personne concernée. En effet, la médecine traditionnelle chinoise s'intéresse à l'individu encore plus qu'à la maladie; orientée vers la santé, elle part du principe que la maladie ne peut se développer que si l'équilibre énergétique a été rompu. Ainsi, plus que se battre contre une maladie, la médecine traditionnelle chinoise cherche à rétablir cet équilibre énergétique fondamental qu'on appelle santé; lorsque cela est fait, la maladie ne peut plus exister, quelle qu'elle soit. Or, pour savoir comment rétablir cet équilibre, il faut d'abord faire un diagnostic énergétique qui permet de savoir comment il a été rompu. Encore une fois, on ne peut faire une prescription de pharmacopée chinoise digne de ce nom  que si l'on a d'abord fait un diagnostic énergétique précis, ce qui demande aussi une formation spécifique solide.   

La pharmacopée chinoise est donc un traitement de fond orienté vers la santé et vers l'être humain plus que vers la maladie. Tout en faisant en sorte que la maladie disparaisse, elle s'attache à renforcer en parallèle la constitution et la vitalité, au lieu de les affaiblir dans le but de traiter une maladie et de casser dix choses pour en réparer une. L'idéal poursuivi, c'est qu'à l'issue d'un traitement, une personne soit en meilleur état de santé qu'avant de tomber malade, qu'elle retrouve la pleine santé, du corps et de l'esprit. Il s'agit, selon ce principe si cher à la Grèce Antique, d'avoir "un esprit saint dans un corps saint".

Toutefois, comme la pharmacopée chinoise sert essentiellement à traiter des maladies chroniques qui ont mis des mois, voire des années à se développer, il faut bien comprendre que les résultats mettront un temps proportionnel à apparaître. Il s'agit d'un traitement de fond, d'un traitement de terrain et non d'un traitement symptomatique; il ne faut donc pas s'attendre à ce que tous les symptômes disparaissent rapidement. Les symptômes ne pourront disparaitre qu'au fur et à mesure que l'équilibre énergétique profond se rétablit, et cela peut prendre plusieurs mois.   

Une prescription de pharmacopée chinoise est aussi évolutive; un thérapeute ne va pas prescrire un traitement pendant des mois sans le modifier. Bien au contraire, il va en permanence adapter le traitement en fonction des réactions du patient et de l'évolution de son état, ce qui est normal puisque c'est l'individu qui est au centre du processus thérapeutique et non la maladie elle-même. Il faudra donc faire un suivi assez serré et faire des points réguliers, tous les 15 jours ou tous les mois. Ainsi, si les résultats sont lents à venir, on pourra monter en puissance dans la traitement suivant pour accélérer; si certains effets secondaires sont observés, ils pourront être corrigés la fois suivante; l'essentiel est de bien communiquer avec son thérapeute. Les possibilités d'adaptation d'un traitement de pharmacopée chinoise sont quasiment infinies.  




La prescription d'une formule de pharmacopée, 
un art à la fois subtil et complexe


Enfin, la constitution d'une prescription de pharmacopée chinoise obéit à une logique complexe qui peut conduire à associer plusieurs dizaines de plantes. Il y aura en fait plusieurs groupes de produits, chacun mettant en ouevre des fonctions différentes dont la synergie permettra de rétablir l'équilibre énergétique. La clef de l'efficacité réside dans la cohérence de ces associations et même si on va se documenter pour savoir quels sont les effets de chacune des plantes, cela ne permettra aucunement de savoir ce que fait cette formule. On peut même utiliser un produit qui, seul, serait contre-indiqué pour une personne, mais qui, associé à un autre produit, ne posera plus de problème. On peut aussi choisir sciemment d'utiliser un produit toxique pour des raisons bien précises, mais en l'associant avec un autre produit, sa toxicité sera neutralisée. Dans tous les cas, on va marier les produits de pharmacopée pour n'avoir au final que des effets positifs et pas d'effets négatifs. L'art de la pharmacopée chinoise, c'est l'art de l'association, l'art de la synergie; c'est en soi une véritable alchimie, une véritable symphonie...